Logiciel Gratuit VS Logiciel Libre

logiciel gratuit ie mangé par firefox

L’éternel combat entre le logiciel gratuit et le logiciel libre

UN LOGICIEL GRATUIT EST-IL UN LOGICIEL LIBRE ?

Souvent associés, libre et gratuit (« free » en anglais) porte à confusion quand on parle de logiciel. Il faut rappeler que la gratuité d’un logiciel n’en fait pas un logiciel libre. La comparaison de certains critères permet par contre de distinguer le logiciel gratuit du libre.

Les différences quant à la propriété du logiciel

Un freeware est soit souvent gratuit. Le droit de propriété appartient à une société (exemple, Microsoft) ou à une personne (un développeur indépendant de logiciel). Parmi les Logiciels Gratuits, on peut trouver ceux des suites bureautiques (exemple, Adobe Reader). Les systèmes qui l’exploitent sont Windows et Macintosh. Par contre, le logiciel libre est exempt de droit de propriété. Il est accessible à tout le monde. Comme exemples, on a OpenOffice, Firefox et Thunderbird. Le système d’exploitation qui l’utilise est Linux.

Les différences quant aux licences

Pour pouvoir bénéficier des droits d’auteur du logiciel gratuit, la licence est payante. Pour la plupart des cas, il faut une licence par ordinateur. Pour le logiciel libre, la licence est gratuite. Elle donne le droit à quatre liberté du GPL : le droit à l’exécution (utilisation), à l’étude (voir ce qu’il contient), à la modification (amélioration) et à la redistribution. La licence Ubuntu, par exemple, est gratuite mais son installation est payante.

Les différences quant au code source

Le code source du logiciel gratuit est fermé. Dans ce cas, on n’a aucune trace du processus de fabrication et on ne peut ni le reproduire ni le modifier. Dans certains cas, il est disponible, exemple le cas de Microsoft Shared Sources. Le code source du logiciel libre est ouvert par définition, sinon il ne respecte pas la licence GPL.

les différences quant à la sécurité du logiciel

Vu que personne n’a accès au code source, le logiciel gratuit est plus fiable en matière de sécurité car personne ne peut sa sécurité. Par contre, le logiciel libre est plus vulnérable et représente une cible facile pour les hackers.